REMALDO
Réseau Mayennais de Lutte contre la Douleur

Billet d'humeur par Bernard LEFRANCOIS

"Le poids des maux, le choc des photos"

La scène se passe au bord de la Mayenne, entre le Centre Hospitalier du Haut Anjou et le Théâtre LE REX, à Chateau-Gontier.
- Ray : Aïe ! Ô excusez-moi, je vous ai marché sur le pied.
- Hess : Ne vous inquiétez pas, je n'ai rien senti.
- Ray : Et bien moi, si !
- Hess : Ah bon, et sur une échelle EVA, comment situez-vous votre douleur ?
- Ray : Je dirais 3 ou 4, mais celà fait quand même mal !
- Hess : Bon c'est supportable.
- Ray : Oui, si vous voulez.
- Hess : Qu'est-ce que vous faites ?
- Ray : Je fais un exercice de sophrologie, celà m'aide.
- Hess : Si la douleur persiste, ce soir mettez un peu d'argile sur la partie douloureuse.
- Ray : Ah, au fait, je ne me suis pas présenté : Ray MALDO.
- Hess : Enchanté Ray, moi c'est CARE, Hess CARE.
- Ray : Tiens un prénom allemend avec un nom anglais ...
- Hess : Vous avez bien un prénom anglais avec un nom italien ! Enfin, en parlant de vos pieds, je vois que vous êtes bien mal chaussé !
- Ray : Oui, c'est vrai.
 - Hess : J'espère que vous avez un matelas en meilleur état que vos chaussures !
- Ray : Pourquoi vous me dites celà, vous êtes commercial ?
- Hess : Non, pas du tout : je suis chirurgien, mais vous avez l'air mal en point ...
- Ray : Contrairement à vous, si je comprends bien ?
- Hess : Pas tout à fait ! Car je suis diabétique neuropathe.
- Ray : Et c'est grave comme maladie ?
- Hess : Oui, celà peut l'être. D'autant plus, qu'habitué aux interventions, j'ai eu du mal à comprendre que l'essentiel c'était ...la prévention. Faut dire que je souffre de ne pas avoir mal !
- Ray : Qu'est-ce que vous me chantez là ?
- Hess : Pour un diabétique, la non-douleur, c'est dramatique ! Car si je n'exerce pas une véritable prévention, je risque l'incident : un petit caillou, une petite plaie ... et l'amputation. Et là, je risquerais d'avoir mal à mon membre fantôme, alors que là je n'ai pas mal.
- Ray : Et c'est quoi votre prévention ?
- Hess : La chaussure et le matelas !
- Ray : Ah bon, je croyais que pour les troubles trophiques, les thérapies par pression négative faisaient des miracles ?
- Hess : Bien sûr, mais celà est pour les plaies. Mais pour moi, l'essentiel, c'esr de prendre soin de mes pieds.
- Ray : Si je comprends bien, la prévention, c'est LE PIED !
- Hess : Et bien, allons au théâtre à pieds, celà nous évitera peut-être d'aller à l'hôpital.
 
Créé avec Créer un site
Créer un site